Indoor mapping


Comment choisir une solution de cartographie d'intérieur ?



Nous utilisons fréquemment des applications Web et mobile qui intègrent des composantes de cartographie, que cela soit pour localiser des personnes ou des biens ou pour calculer un itinéraire lors d'un trajet. La plupart du temps, ces applications reposent sur des solutions de cartographie telles que Google Maps ou Apple Maps pour afficher le contenu cartographique. Ces plateformes apportent une excellente expérience utilisateur mais présentent également d'importantes limitations, en particulier à l'intérieur des bâtiments.

L'objectif premier de Google Maps et Apple Maps est de répondre aux besoins des utilisateurs en extérieur. TCes deux plateformes sont conçues pour gérer des données publiques, qu'elles soient statiques comme les routes ou les points d'intérêt (POI), ou dynamiques comme l'état du trafic. Même si ces plateformes sont très performantes dans ces domaines, plusieurs applications distinctes sont nécessaires, en fonction du contexte d'utilisation. Par exemple, nous utilisons Waze (qui appartient à Google) pour des trajets en voiture, mais nous privilégions Google Maps dans les autres cas. Aucune application n'est universelle dans le domaine de la cartographie. Les plans extérieurs sont créés en utilisant l'imagerie par satellite et des images fournies par des voitures ultra-équipées qui parcourent les routes. En revanche, pour les bâtiments, il est plus judicieux de se baser sur les plans d'architecte. Google Maps et Apple Maps fournissent des plans d'intérieur pour certains bâtiments phares comme des centres commerciaux, des aéroports ou des gares, mais leurs capacités à l'intérieur des bâtiments sont toujours très limitées, ceci pour deux raisons. Tout d'abord, en l'absence de l'autorisation des gestionnaires, seules les parties publiques des bâtiments publics peuvent donc être affichées. De plus, les plateformes de cartographie d'extérieur sont destinées à gérer des environnements avec des peu de modifications, comme des routes, et ne possèdent donc pas les outils nécessaires pour réaliser des changements fréquents pour les cartes d'intérieur. Par conséquent, ces cartes affichent peu de détails et deviennent rapidement obsolètes. De plus, le modèle économique des plans extérieurs est de fournir de la valeur ajoutée aux utilisateurs tout en collectant des données client, et non pas de fournir des services commerciaux. Ce sont pour ces raisons que les entreprises qui recherchent des services dédiés pour des bâtiments privés et des campus se tournent vers une solution de cartographie d'intérieur.

Cartographie et positionnement

En général, nous confondons les technologies de cartographie et de positionnement car elles sont utilisées conjointement dans une même application. Cependant, la plupart du temps, elles sont créées et gérées par des entités différentes. À l'extérieur par exemple, le GPS qui fournit le positionnement est opéré par la NASA. Galileo, le nouveau système de positionnement par satellite européen, est déployé par l'ESA. Les signaux qu'ils envoient peuvent être relevés par nos appareils, ce qui permet d'afficher le " point bleu " sur les plans extérieurs.

À l'intérieur des bâtiments, la technologie GPS ne fonctionne pas. De nombreuses technologies alternatives se font concurrence (beacons, Wi-Fi, Li-Fi…), mais aucune d'entre elles ne s'impose dans toutes les situations. Cette séparation des fonctions de positionnement et de cartographie devrait donc perdurer. Les systèmes de positionnement devraient donc pouvoir être utilisés par toutes les cartes solutions de cartographie et vice versa.

Les besoins des utilisateurs

Google Maps a défini la norme dans le domaine de la cartographie grâce à une excellente expérience utilisateur (UX) qui allie une interface agréable à un moteur de recherche et de directions très performant. Puisque tout le monde ou presque utilise Google Maps au quotidien, les utilisateurs s'attendent à une même interface de qualité équivalente dans toutes les applications qui intègrent de la cartographie. Par conséquent, ils n'acceptent plus des solutions à la va-vite, comme par exemple des images statiques ou des fichiers PDF. Au contraire, les utilisateurs exigent une interface fluide capable de fournir une expérience homogène entre les cartes d'intérieur et d'extérieur, que ce soit pour visualiser des étages ou calculer des itinéraires. Au-delà de ce besoin, dans la plupart des cas, il est nécessaire d'afficher des données autour des bâtiments, ce qui conduit les plateformes qui traitent uniquement les parties intérieures à une impasse. Ces dernières sont en effet incapables d'afficher les contenus extérieurs, ou nécessitent de les redessiner, ce qui est long, peu fiable et coûteux. Enfin, les utilisateurs veulent des interfaces multicanales. Ils veulent pouvoir accéder aux plans sur n'importe quel appareil : leur ordinateur lorsqu'ils organisent leur voyage, leur mobile lorsqu'ils sont sur site ou même une borne interactive lorsqu'ils arrivent sur un site.

À l'extérieur, les utilisateurs ne veulent pas seulement identifier un itinéraire, ils veulent également connaître le trafic en temps réel. Il en va de même en intérieur : Quel étage est occupé ? Quel espace est encombré ou bruyant ? Quel est le temps d'attente pour passer la sécurité ou être servi au restaurant ? Ces éléments sont essentiels pour fournir une expérience utilisateur de qualité dans les bâtiments connectés.

Les besoins des gestionnaires de bâtiments

Pour les gestionnaires de bâtiments, une bonne plateforme de cartographie d'intérieur doit posséder quatre caractéristiques importantes. En premier lieu, une interface back-office facile d'utilisationqui permet de gérer les plans sans aide extérieure. Il est particulièrement important que les administrateurs puissent importer et mettre à jour facilement et par eux-mêmes les plans et les contenus additionnels. De plus, une plateforme efficace doit être capable de traiter les principaux formats de plans tels que AutoCad DWG et BIM. Le deuxième élément est la possibilité de créer plusieurs interfaces différentes d'un même bâtiment. Les plans ne doivent pas afficher un contenu globalisé. Au contraire, les utilisateurs préfèrent des plans largement personnalisables en fonction de l'utilisateur et du contexte. Par exemple, dans un immeuble de bureaux, il existe un besoin d'afficher plusieurs interfaces. Une interface visiteurs qui ne présente que les parties publiques, une interface pour les employés qui affiche des données privées en complément des données publiques, une interface technique destinée aux techniciens de maintenance, etc. La troisième caractéristique importante est un système de gestion des autorisations et de sécurité pour décider qui peut utiliser les plans en fonction du rôle et de la localisation des utilisateurs. Ensuite, il est absolument nécessaire de pouvoir partager des accès temporaires avec des personnes extérieures. Enfin , un module d'analyse de données est indispensable pour pouvoir étudier l'utilisation de la plateforme. Par exemple, Les gestionnaires doivent pouvoir obtenir des indicateurs précis de l'usage du moteur de recherche et de guidage. Lorsqu'ils sont combinés à un système de positionnement, les indicateurs de présence et les cartes de chaleur sont très utiles pour comprendre la façon dont les locaux sont utilisés et répondre à des questions telles que : d'où les personnes proviennent-elles ? Combien de temps restent-elles ? Quelles sont les parties du bâtiment les moins utilisées ?

Les besoins des développeurs

La plupart du temps, la cartographie d'intérieur n'est pas une solution autonome, mais un module d'une autre application, comme par exemple une application de gestion des bureaux ou celle d'un centre commercial. Il est donc primordial de choisir une plateforme de cartographie qui soit disponible sous la forme d'un composant, c'est-à-dire un Software Development Kit (SDK) qui peut être intégré dans votre application. Ce SDK doit être disponible pour toutes les plateformes cibles, en général Android, iOS et JavaScript. De plus, les SDKs doivent être faciles d'utilisation et très flexibles pour permettre aux développeurs de personnaliser l'interface utilisateur en fonction des besoins. De la même manière que le SDK est une fonctionnalité clé du côté client, une interface de programmation applicative (API) est indispensable côté serveur. L'API permet une communication de serveur à serveur entre la plateforme de cartographie d'intérieur et le logiciel tiers comme la Gestion Technique de Bâtiment (GTB), la Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO), les réseaux de capteurs ou toute autre source de données. En utilisant l'API, les développeurs peuvent synchroniser la plateforme de cartographie avec des sources externes pour fournir des cartes avec des mises à jour en temps réel. Les API et les SDK doivent être correctement documentés avec des applications exemples et de préférence une large communauté de développeurs. Enfin, dans la plupart des projets, il faut combiner la cartographie d'intérieur avec une ou plusieurs technologies de positionnement intérieur. Cette part du projet est complexe car il faut ajouter un ou plusieurs SDK à l'application, sans oublier de gérer les interactions entre la carte et le système de positionnement. La meilleure façon de gérer ce problème est d'utiliser un framework dédié tel que Indoor Location qui fournit des connecteurs pour les technologies de positionnement les plus courantes. Cerise sur le gâteau, ce framework est gratuit, extensible et disponible sous la licence Open Source MIT.

Conclusion

De nos jours, on souhaite disposer de services digitaux dans les bâtiments : du guidage, de la localisation de produits, de la gestion de bureaux ou d'espaces de travail, etc. Tous ces services doivent reposer sur des cartes d'intérieur pour afficher du contenu localisé. Puisque les plans de bâtiments et leur contenu changent fréquemment et doivent se synchroniser avec toutes les applications impliquées, il est nécessaire de disposer d'un système de gestion centralisé pour bénéficier de données à jour. C'est l'objectif d'une plateforme de cartographie d'intérieur.

Les points clés à retenir

  • Les plateformes de cartographie d'extérieur les plus répandues ne répondent pas aux besoins d'une clientèle B2B à l'intérieur des bâtiments.
  • Les plateformes de cartographie d'intérieur doivent être séparées des technologies de positionnement.
  • Il est indispensable que l'intégration entre les cartes extérieures et intérieures soit réalisée sans couture.
  • Les cartes doivent être disponibles sur plusieurs canaux (mobile, Web, bornes, etc.)
  • Les cartes d'intérieur doivent être personnalisables en fonction du profil utilisateur.
  • On parvient à une plateforme ouverte grâce à une disponibilité des API et des SDK fiables.