B L O G

Pourquoi n’avons-nous pas besoin de point bleu pour s’orienter dans un bâtiment ?

/images/blog/blue-dot-vs-gps.png Décembre 2020

5 min

GPS vs Navigation d'intérieur

‘‘Quand est-ce qu’on arrive ?’’ Cette question typique est posée depuis des années pendant les voyages. Grâce au point bleu que nous pouvons voir dans nos systèmes de navigation GPS ou nos applications cartographiques préférées, la réponse est évidente. Lors de nos voyages, nous sommes habitués à ce que le point bleu indique le chemin parcouru et celui qu’il reste à parcourir.

Que se passe-t-il lorsque nous arrivons à l’intérieur d’un bâtiment ? Nous utilisons immédiatement des affichages et des repères visuels pour nous aider à poursuivre notre chemin. Pourquoi agissons-nous ainsi ? Trois grandes raisons expliquent que le guidage à l’intérieur peut se passer d’un point bleu.

Première explication : Le coût du ‘‘Blue Dot’’


En tant que piétons et conducteurs, nous utilisons régulièrement les applications de navigation. Toutefois, peu d’entre nous ont connaissance des technologies qui permettent d’obtenir ce point bleu en mouvement ou du rôle pour lequel il est destiné. La navigation extérieure est en fait une technologie à plusieurs niveaux qui repose sur trois éléments clés : un service de cartographie, un système de points bleus ou ‘‘blue dot’’ (GPS) et un flux de données en temps réel de la circulation. Ces trois services sont nécessaires pour fournir une bonne expérience de navigation. Ils nous permettent d’anticiper les virages, la distance qu’il reste à parcourir, ainsi que les éléments qui peuvent influer sur notre temps de parcours.

Le service ‘‘blue dot’’ est fourni grâce à la technologie GPS. Le GPS est un service qui repose sur l’utilisation d’un réseau de satellites coûtant des centaines de millions de dollars, financés principalement par les États pour des usages liés à la défense. La répartition des coûts entre la Défense et les multiples utilisations commerciales du GPS est donc facile à justifier. Cependant, une fois que l’on pénètre dans un bâtiment, le GPS ne fonctionne plus. Le bâtiment avec ses nombreux niveaux et étages perturbe la précision du GPS. Il devient donc compliqué et coûteux de fournir un point bleu précis dans un environnement intérieur.

Deuxième explication : le Point bleu n’est pas la solution la plus adaptée/utile à l’intérieur


Si vous souhaitez fournir un point bleu précis à l’intérieur, vous devez déployer votre propre infrastructure. Le plus souvent, il faut installer des appareils bluetooth ou wifi tous les vingt mètres dans l’ensemble de votre bâtiment. Vous devrez investir dans ces appareils et dans le logiciel de calibrage des signaux, afin de garantir aux visiteurs une expérience de point bleu précise. S’il vous faut autant d’appareils à l’intérieur, c’est parce que nous sommes beaucoup plus libres de nous déplacer dans presque toutes les directions. En effet, au lieu de suivre une route, nous pouvons aller en avant et en arrière, de gauche à droite et même de haut en bas.

Avant d’investir dans une technologie blue dot pour votre bâtiment, il faut vous interroger sur son utilité et son intérêt pour vos utilisateurs. En réalité, peu de gens vont penser à s’orienter avec le point bleu en arrivant dans un bâtiment. En tant que piétons, nous avons une meilleure perception de l’environnement que lorsque nous sommes assis dans une voiture. Nous pouvons regarder autour de nous, nous arrêter facilement et nous disposons de nombreuses informations sur notre localisation.

Vous devez également réfléchir aux moyens et aux endroits où vous souhaitez mettre à disposition vos cartes dans votre bâtiment. Les visiteurs peuvent utiliser leur smartphone, consulter le plan du bâtiment sur leur ordinateur avant leur arrivée, ou bien se servir des bornes interactives situées tout autour du bâtiment. Pour simplifier l’orientation des utilisateurs du kiosque, il suffit d’ajouter une pastille indiquant “vous êtes ici'', leur permettant ensuite de créer un itinéraire jusqu’à leur destination.

La solution de guidage a de nombreux autres usages que celui permettant d’aller d’un point A à un point B. Elle aide aussi les personnes qui connaissent déjà le bâtiment à visualiser des données en temps réel comme le bureau d’un collègue ou la disponibilité d’une salle de réunion.

Troisième explication : l’interactivité prime sur le point bleu


A l’intérieur d’un bâtiment, trouver le chemin le plus court pour aller d’un endroit à un autre n’est pas la principale raison qui motive les gens à consulter des cartes. En effet, les cartes et les plans d’étage apportent une multitude d’autres informations. Par exemple, dans un centre commercial les visiteurs vont aller au kiosque d’information pour voir les restaurants disponibles et repérer des boutiques spécialisées. Ils peuvent rechercher des offres spéciales ou se renseigner sur les événements et les activités.

Dans le cadre de la réflexion sur le budget consacré à votre projet de solution de guidage pour vos bâtiments, il est préférable d’investir dans des outils de recherche interactifs et dans des plans précis et faciles à lire. Les visiteurs apprécieront de pouvoir construire des itinéraires complexes et adaptés à leurs besoins plutôt que de simplement voir un point bleu se déplacer sur une carte.

Se concentrer sur une expérience intérieure/extérieure fluide


Lors de votre réflexion autour d’une solution de guidage pour votre bâtiment, concentrez vous en priorité sur l’expérience que vous souhaitez apporter à vos vos utilisateurs. Il est plus important d’avoir une fluidité lors du passage d’un bâtiment à un autre plutôt que de se focaliser sur l’intégration du point bleu.

Le guidage est principalement une expérience de cartographie. Les gens ont besoin de savoir ce qui les entoure de façon détaillée pour pouvoir faire coïncider la carte avec les repères visuels qui les entourent.

En comparaison avec d’autres outils et fonctionnalités tels qu’un moteur de recherche, l’affichage de l’occupation de salles de réunion en temps réel ou leur disponibilité, le point bleu a moins d’intérêt. Enfin, le “blue dot” représente un coût élevé et manque de précision, son investissement n’est pas justifié et ne permet pas une meilleure expérience utilisateur.


Si vous voulez en savoir plus sur le “blue dot” et le positionnement en intérieur, découvrez notre article ‘‘Comment fonctionne la géolocalisation en intérieur ?'' sur notre blog !

Photo de Médéric MOREL

AUTEUR

Médéric MOREL, CEO & Co-fondateur

Médéric a 25 ans d’expérience dans le domaine des technologies de l’information. Il a écrit cinq livres sur les performances informatiques, l’architecture informatique et le management. Il intervient également régulièrement dans de nombreuses conférences internationales. Médéric est un expert reconnu dans le domaine des services numériques pour les bâtiments intelligents.